La prévention des complications

Les complications

Quelles peuvent être les complications du diabète ?

L'installation des complications est progressive et longtemps non ressentie. 
Leur fréquence et leur gravité dépendent du niveau glycémique moyen au long cours. 
Elles sont aggravées par le tabagisme, l’hypertension artérielle et l’excès de cholestérol 

Elles peuvent toucher les organes suivants :

Le coeur et les gros vaisseaux :

  • Coeur : angine de poitrine et infarctus du myocarde qui peuvent être indolores 
  • Cerveau : hémiplégie, accident vasculaire cérébral 
  • Membres inférieurs : artérite. 

Les yeux :

  • La maladie des yeux liée au diabète est la Rétinopathie diabétique. Elle peut être longtemps silencieuse et doit être dépistée précocement par la réalisation d'une consultation ophtalmologique chaque année. 

Les reins :

  • Néphropathie diabétique: indolore, elle débute par l’apparition d’albumine dans les urines. Le risque est l’insuffisance rénale pouvant conduire à la dialyse. 

Les pieds :

  • Diminution de la sensibilité, fourmillements, brûlures, douleurs sont signes d'une neuropathie (atteinte des nerfs des jambes et des pieds). Le risque principal est une plaie longue à cicatriser : le «mal perforant plantaire». 

> Voir aussi : Prévention podologique

Les complications infectieuses :

  • L’hyperglycémie favorise les infections et les mycoses (urines, poumons, peau, dents…). 
  • De plus, toute infection est source de déséquilibre du diabète. 

Le suivi utile au quotidien

Le suivi utile à la prévention des complications au quotidien

Avoir un diabète, une tension artérielle et un cholestérol/triglycéride bien équilibrés, permet d’éviter et/ou de retarder la survenue des complications ou de les stabiliser.

Conseils pour la prise en charge au quotidien

Ce que vous pouvez faire au quotidien : 

  • Pratiquer une activité physique régulière : par exemple, marcher une heure par jour. 
  • Avoir une alimentation équilibrée. 
  • Lutter contre l’excès de poids.
  • Prendre régulièrement vos médicaments. Si l’un d’eux vous pose difficulté, parlez-en à votre médecin. 
  • L’arrêt du tabac est un point important. Il existe pour vous aider : des médicaments qui peuvent vous soutenir si vous êtes décidé à arrêter ainsi que des consultations anti-tabac. 

Pour voir où vous en êtes :

  • Pesez-vous une fois par semaine. 
  • Surveillez régulièrement votre glycémie capillaire (à jeun et après les repas), cela vous permettra d’apprécier l’efficacité de vos efforts, et du traitement. 
  • A chaque consultation médicale : faites régulièrement mesurer votre tension artérielle.
  • Faites examiner vos pieds au moins une fois par an par un podologue ou par votre médecin et plus souvent si vous avez des pieds à risque (perte de sensibilité, déformation, antécédents de plaie ou de chirurgie du pied).
  • Demander le dosage de votre HbA1c (hémoglobine glyquée ou glycosylée) tous les 3 mois (sous prescription médicale). Ce paramètre reflète l’équilibre glycémique du dernier trimestre et est complémentaire des résultats des contrôles au bout du doigt. On doit viser un chiffre approchant les 7%. Une adaptation individuelle de cet objectif est nécessaire dans certaines circonstances, discutez-en avec votre médecin. 
     

Le Bilan Annuel du patient diabétique

«Tous les ans, le patient diabétique doit voir son médecin traitant pour un bilan annuel ».
Comme toute maladie chronique, le diabète nécessite un suivi concerté par plusieurs médecins et le bilan annuel permet de faire la synthèse ». Dr Caroline, MG du réseau

Le Bilan annuel

Bilan annuel : prévention des complications

Ces divers examens figurent dans les recommandations officielles et sont pour beaucoup d’entre eux justifiés par le fait que les complications du diabète peuvent être silencieuses pendant de longues années. Or, il est souhaitable de les dépister le plus tôt possible pour les stabiliser en mettant en route les traitements spécifiques (certains médicaments ou des séances de laser pour la rétine par exemple). 

Au moins une fois par an (plus si nécessaire) 

Nom de l’examen

Professionnel

Surveiller ses pieds

Bilan podologique

Examen des pieds avec « test au monofilament ».

 

A faire par le médecin traitant et/ou médecin diabétologue

Surveiller le taux de graisses dans le sang

Bilan lipidique

Evaluer les facteurs de risques cardiovasculaires.

Dosage du cholestérol et des triglycérides

 

Sur prescription du médecin traitant et/ou du

médecin diabétologue.

A faire au laboratoire d’analyses.

Surveiller son cœur

Examen cardiovasculaire

 + Electrocardiogramme complété d’un éventuel test à l’effort *.

 

A faire par le médecin traitant +/-  le médecin cardiologue

Surveiller ses yeux

Bilan ophtalmologique

Dépister une éventuelle atteinte de la rétine.

Examen du fond d’œil, ou examen par rétinographie

 

A faire par le médecin ophtalmologue

(sans prescription du médecin traitant et/ou diabétologue).

Surveiller ses reins

Bilan rénal

Dosage de l’albumine dans les urines
(micro albuminurie ou protéinurie) et

dosage sanguin de la créatinine.

 

Prescription du médecin traitant et/ou diabétologue,

néphrologue.

A faire au laboratoire d’analyses.

Surveillance gynécologique pour les dames 

A faire par le médecin traitant et/ou médecin gynécologue

Surveiller ses dents

Bilan dentaire

Dépister d’éventuelles lésions des dents et de la gencive, rechercher notamment un foyer infectieux silencieux qui pourrait déséquilibrer le diabète.

 

A faire par le dentiste

(sans prescription du médecin traitant et/ou diabétologue).

 

 * Epreuve d’effort à réaliser tous les 2 ou 3 ans (voire plus souvent suivant les préconisations du cardiologue), pour les sujets les plus à risque ou ayant des antécédents de maladie des coronaires (infarctus du myocarde, stent ou pontage). Un doppler des artères du cou et des membres inférieurs est à effectuer régulièrement chez certains sujets. 

 

DÉPISTAGE ET PRÉVENTION

DIAMIP propose ou s'implique dans plusieurs programmes destinées à prévenir les complications et/ou les dépister :